07 - Vendredi 26 avril 2013 – Kitchen story

2013

Parler de Mathilde m’a poussée à raconter ma première rencontre avec le rejet et l’homophobie, mon sang s’est glacé. Je n’avais jamais fait ce lien dans ma tête auparavant. Evidemment la contre-allée, j’ai mis du temps à la prendre… en 1987, j’en étais loin…

- Je crois que ça lui faisait peur… qu’elle n’était pas très sensibilisée au sujet, un peu coincée, enfin beaucoup… Enfin bref, malgré ça, Mathilde et moi on est restées copines. Et puis, je suis sortie avec un mec lors du voyage en Angleterre en 3eme.

Clara parait étonnée à cette évocation et ça me fait sourire. Je lui explique qu’il était sympa, mignon, que du coup, j’ai tenté l’aventure, pour faire comme les autres, pour voir si… Mais bon… déjà à ce moment-là, je comprenais que ce n’était pas mon truc ! Je l’avais largué au bout de même pas 15 jours. Et Mathilde était sortie avec. Puis à chaque fois qu’un mec s’était intéressé à moi, poufff c’était comme ça, elle le draguait. Et moi, vu que ces garçons ne me faisaient ni chaud ni froid, je m’en moquais… 

Clara me fixe avec intérêt et sous la table à la nappe à cerises, l’abritant des regards, sa main vient chercher la mienne qu’elle caresse avec douceur à ma grande surprise.
 

nappe

- Mathilde et moi ça a commencé à être « je t’aime moi non plus » en seconde… enfin compliqué… Puis après le Bac, elle est partie à la fac à Lille et moi à Paris. J’ai su qu’elle s’était installée avec Stéphane, qui avait quitté Manue pour Mathilde… A ce que je sais, ils ont eu deux enfants et Mathilde enseigne l’Histoire…

La main de Clara ne lâche la mienne que pour l’attirer sur sa cuisse et je la considère avec stupéfaction, mais la surprise est loin d’être désagréable, d’autant qu’elle est en jupe… Alors je la laisse me guider à la caresser. Cette femme est décidément pleine de surprises !

- Elle représente quoi pour toi, Mathilde avec le recul… ?

- Quelqu’une que j’ai beaucoup aimée et admirée je crois… J’enviais son assurance, son autorité naturelle, cette confiance en elle, bref tout ce qui me faisait défaut à moi… Je me suis rendu compte tardivement que nos rapports n’avaient pas toujours été très sains en définitive… J’etais une sorte de faire-valoir…

Mon bol de lait est fini depuis longtemps et j’ai besoin de prendre l’air… d’autant que le vent est tombé et qu’il fait beau soleil, autant en profiter ! Je demande à Clara si nous pouvons poursuivre sur la plage. J’ai besoin d’air et la lumière semble magnifique pour faire quelques clichés.
 

 

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Playlist de Hardelot-Plage