01 - Jeudi 25 avril 2013 - Sur la route de Hardelot

2013

Des semaines que j’attends ce moment. Ma voiture s’engage sur la route qui sépare l'autoroute de Hardelot, avec délectation.
Tant de souvenirs rejaillissent à mesure que j’avance sur ce trajet. Bien sûr, depuis vingt-cinq ans, je suis déjà revenue en villégiature, break au vert ou bien week-end romantique à Hardelot. Bien sûr, depuis, j’ai vécu des moments tendres et doux dans cette maison que ma mère n’a jamais pu vendre, la maison de son enfance, de sa famille… Bien sûr… 
Mais les souvenirs qui s’imposent là, ce sont ceux des vacances avec ma bande de copines du bahut. Je me souviens de ces veillées que nous passions à refaire le monde, à parler des garçons, des cours ou du dernier album d’Etienne Daho ou de Mylène…

J’ai eu quarante ans cette année et j’ai rendez-vous avec mon passé… le club des six comme nous surnommait ma mère va ressusciter par la magie d’un pacte passé, d’une promesse échangée, un peu comme dans la chanson de Bruel. Nous, on a eu notre bac en 90, et comme on voulait rien faire comme tout le monde, on s’est donné rendez-vous en 2013, parce que ça nous faisait kiffer une année en 13… Bon on était parties sur un trip « vendredi 13 » mais faut bien admettre que quand on est dans la vie active, on cherche plutôt les dates qui permettent d’avoir le plus de temps en posant le moins de congés. 

La camionnette de « Fem’TV » manque de me rentrer dedans, elle colle au pare-chocs de ma voiture, c’est là que je réalise que je roule de moins en moins vite, à mesure qu’Hardelot se rapproche.
Clara, la journaliste de cette petite chaîne du câble, a réussi à me convaincre que ce serait intéressant que ce moment de retrouvailles ait lieu sous les feux de la rampe. Il faut dire que de coups de fils en déjeuner, elle a su se montrer persuasive. Et puis elle y a mis les formes et les moyens en nous garantissant un film souvenirs inoubliable…. Et j’ai fini par céder, parce que j’avais des messages à passer, je crois… Bon, le plus dur a été de convaincre mes amies que nos retrouvailles seraient filmées, mais le remboursement de tous les frais a été aussi un bon argument…

Je la regarde qui dort paisiblement sur le fauteuil passager et je me dis que derrière cet air angélique et innocent se cache une réelle battante qui sait ce qu’elle veut et comment faire pour l’obtenir… Combien de coups de fils et de mails m’a-t-elle passé depuis la chronique où j’évoquais cet instant à venir, ce rendez-vous, combien de paroles rassurantes avait-elle du prononcer pour me convaincre… ? Je suis chroniqueuse freelance, beaucoup plus free que lance d’ailleurs, j’ai des chroniques alimentaires, et des plus militantes, chroniques écrites et depuis quelques années radio. Et je fais de la photo aussi, mais bon, à part un succès d’estime, ma première expo ne m’a rien apporté, zéro perspectives de renouveler. Je me suis fait un site où, sous un pseudo, je publie un peu de tout, des textes, des photos, parfois des croquis… un « carnet de ma vie » comme je l’ai nommé où un jour après avoir réécouté du Daho, j’avais écrit une chronique qui parlait de cette promesse qu’on s’était faite… On était fin 2012 et il me paraissait être temps de s’en souvenir… J’expliquais mes peurs à monter ce projet de retrouvailles, mais aussi mon besoin viscéral à l’aube de mes 40 ans de retrouver dans ces femmes inconnues, les filles qui avaient accompagné mon adolescence. Le besoin viscéral de revenir sur cette période de ma vie où j’étais la seule à savoir qui j’étais.

Visiblement Clara avait flairé le bon coup télévisuel, elle me suivait depuis un bail sur FB et aimait ce que je faisais, elle avait envie de pénétrer mon univers. Voilà ça y est, on y est… La télé plus que réalité est en route.
Le centre équestre d’Hardelot s’offre à mes yeux, nous arrivons enfin…

hardelot panneau

Je parcours les derniers kilomètres qui me séparent de la villa « Hurtebise » avec vive émotion. Ca fait un moment quand même que je ne suis pas venue. Clara s’éveille enfin.

- On est arrivé ?

- Oui… enfin…

Elle a sorti son hybride qu’elle utilise en camera et me filme, c’est le jeu… je n’ai rien à redire… Je sens que mon regard doit briller d’émotion et j’essaye de me concentrer sur la route, pour ne pas trop la laisser monter… Je pense qu’on me verra assez chialer comme ça pendant ces quelques jours !

- Que ressens-tu, EXACTEMENT ?

Elle a insisté sur son « exactement », elle commence à connaitre ma capacité à m’enfuir verbalement, elle veut exploiter mon trouble et je la comprends, mais je me sens si incapable de retenir le flot d'émotions qui monte en moi… Pourtant je me tourne vers elle et la regarde en n’imaginant même pas comme ce regard bouleversé va être un bon lancement pour son sujet.

- Y a pas de mots qui me viennent à l’esprit… 

Elle ne me volera rien de plus, je sens qu’une larme roule sur ma joue et je fixe à nouveau la route, je bloque tout. 
Elodie, Hélène, Lucie, Mathilde & Emmanuelle sont si proches de moi aujourd’hui… Mes larmes roulent sur mon visage sans plus me soucier de la présence de Clara et de sa caméra.
Au bout de la longue avenue où de nouvelles villas sont venues rejoindre les constructions de ces trente dernières années, la mer fouette la plage. Et Hurtebise se dresse fièrement face à l’horizon, couronnée par son toit imposant de bonbonnière échappée d’un dessin animé. Je me gare et observe amusée, la réaction de Clara, médusée par cet auguste édifice dont on devine, rien qu’à le voir, l’histoire qu’il aurait à raconter. A deux pas de nous, Solenn et Patricia sortent de la camionnette, tout aussi impressionnées. Et je ne suis pas peu fière en ouvrant le petit portillon de bois d’offrir à leurs yeux parisiens blasés la demeure surannée de mes aïeux. 

Hardelot

Et parce que ma vie est un film, que mon cerveau ne pédale pas comme celui de tout le monde, une musique me vient en tête à ce moment-là, la BO de cet instant magique où je me sens happée par mon coin de paradis. Eden Is A Magic World de Pop Concerto Orchestra m’envahit la tête…

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Playlist de Hardelot-Plage